Paroles de bénévoles

Laurent Brugière

Président

Indépendant, coach et formateur en marketing – 42 ans

Pour moi, le jeu de société est thérapeutique. Voilà plus d’un an que je fais parti de l’équipe des bénévoles. Et j’adore accueillir les nouveaux joueurs.

Certains sont timides, réservés ou nouveaux arrivant dans la ville. Mais après quelques soirées Ludika’Fée, les joueurs sont transformés.
Ils sont expansifs, joyeux et volontaires.

Le jeu a ça de magique : il réunit les gens de tout horizon, de tout niveau social. Et tout le monde conserve le sourire et le plaisir de partager un excellent moment, loin des tumultes de la vie quotidienne.

Le jeu, c’est aussi la transmission. Des adhérents deviennent bénévoles avec cette soif de transmettre l’énergie et la bienveillance de l’univers ludique.
Il suffit simplement de connaître quelques jeux, et cette passion (contagieuse) transporte l’inspiration.

Le jeu est onirique. La plupart des jeux de société modernes sont d’une réalisation époustouflante, et emmènent les joueurs dans une expérience ludique incroyable.

Tel que le disais, le jeu est thérapeutique. Jouer, s’est s’autoriser à être heureux. Et le bonheur à plusieurs, c’est encore mieux.

Alors à tout de suite lors d’une soirée ou d’un événement organisé par Ludika’Fée.


Benjamin Guillaume

Responsable de la communication et de la ludothèque

Ex-Informaticien / Animateur de jeux de société indépendant – 31 ans

J’ai un peu de mal à y croire, cela fait 4 ans que je suis bénévole à Ludika’Fée. J’ai eu la chance de pouvoir m’impliquer très rapidement dans l’association afin de porter le projet commun de la promotion du jeu de société moderne.

Je me rappelle être allé à ma première soirée en disant directement que je voulais devenir bénévole. Moi, le bon timide que j’étais… incapable de parler facilement avec des inconnus : un sacré défi !

L’esprit convivial qui se dégage à chaque soirée a été, est et sera un sacré moteur de motivation ! La bienveillance des gens lors de ces soirées m’a permis de surmonter cette timidité apparente, à force d’essai, de présentation de jeu laborieuse, et d’investissement au sein du conseil d’administration.

Au delà de l’aspect social, m’investir en tant que bénévole m’a permis de développer beaucoup de compétences que je n’avais pas la possibilité de développer en tant qu’informaticien. Des compétences que j’ai encore plus développé en devenant président de l’association en septembre 2016 jusqu’en septembre 2018.

L’association m’a beaucoup donné et je compte bien continuer à la porter haut et fort !


Eric Pouyet-Poulet

Responsable de la coordination des bénévoles

Pharmacien – 48 ans

Le jeu de société moderne permet de belles rencontres humaines et de connaître plus rapidement une personne. Moins de filtres quand nous jouons, nous nous révélons alors davantage que ce soit au travers d’un jeu d’ambiance, de connaissances ou de réflexion. Jouer une fois adulte permet de moins vieillir prématurément que ce soit cérébralement ou spirituellement. Rester jeune/vif/curieux, créer des contacts qui peuvent déboucher sur de solides amitiés, le #jds devient un loisir mainstream qui nous éloigne d’écrans chronophages et isolationnistes. Jouer c’est rester humain et je l’espère préserver un peu son âme et ses rêves d’enfant.

Au plaisir de vous retrouver autour d’un jeu 🙂